SnowRunner

SnowRunner en quête d’optimisations

C’est via son point communication du mois de mars que les développeurs de SnowRunner interpellent les moddeurs sur le volet optimisation du jeu, alors même que la dernière update, la 12.2, est venue réduire de 40% (!) l’usage de la RAM sur les versions consoles. Une manœuvre nécessaire pour que les joueurs puissent continuer de bénéficier des mods de plus en plus lourds, publiés sur la plateforme mod.io.

Et c’est sans doute le point faible de cette plateforme puisqu’aucun contrôle qualité n’y est effectué, au contraire du modhub de Farming Simulator. Aussi il n’est pas rare qu’un simple véhicule, et ses textures, pèse plusieurs centaines de Mo sur la balance. De là à flatter le modhub de Giants Software, il n’y a qu’un pas que je franchis sans peine.

Saber Interactive et la team Mod.io rappellent donc aux moddeurs, qui souhaitent voir leur création passer sur consoles, quelques bonnes pratiques via un guide consultable ici : https://bit.ly/3djXwbq

On entre donc dans un processus de qualité qui ne fera sans doute pas de mal à ce jeu qui, pour de nombreux joueurs, manque encore de stabilité.

La phase 4, c’est pour quand ?

“Quand ce sera prêt” répondent les développeurs, à propos de la prochaine update majeure de SnowRunner. Et préparez vous à retourner dans la neige avec Amur Oblast, un environnement Russe constitué de 4 maps de 4 km² dans lequel il vous faudra réhabiliter un ancien site de lancement de fusées russe pour une entreprise privée. “Reconstruisez les routes, réparez les conduites de carburant et restaurez les logements du personnel du Launchpad.”

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Passe la plupart de mon temps dans un monde virtuel. Prend un bain de boue sur SnowRunner entre midi et 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Nous n'abusons pas des publicités. Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour nous soutenir.