The Bus

The Bus : une claque visuelle pour ce concurrent direct de Bus Simulator

TML Studio nous met entre les mains son dernier titre de simulation de bus, simplement intitulé “The Bus”. Le jeu vous propose de parcourir les rues de Berlin, ville recréée pour l’occasion à l’échelle 1:1. Un travail bluffant, qui hérite d’une interface directement empruntée à Fernbus Simulator. Toujours en statut d’early access, le gameplay se rapproche de Bus Simulator, avec une future gestion du multijoueur, des mods, et des finances de l’entreprise. Un titre assez surprenant, à suivre…

Propulsé par l’Unreal Engine

Graphiquement, il faut bien admettre que The Bus est la simulation qui me tape le plus à l’œil actuellement. Loin des couleurs flashy du futur Bus Simulator 21 ou encore d’un FS 19, l’éclairage de l’unreal engine donne vie aux bâtiments et véhicules berlinois. Les reflets sur le bitume, les vitrines, ou les carrosseries sont parmi ce qu’il se fait de mieux en ce moment. Dans le même genre, Train Sim World 2, exploitant également le moteur d’Epic Games, propose un rendu similaire sur les peintures des locomotives.

La météo est également très bien gérée. Conduite de jour, de nuit, sous la pluie, ou sous la neige, le temps et l’éclairage varieront en fonction des saisons (et donc de la date de départ) et de l’heure.

Pour l’intelligence artificielle, il n’est pas dit si les développeurs ont usé de l’Unreal Engine, mais il faut bien avouer qu’on est, encore une fois, un cran au-dessus de la concurrence. La circulation est dense, intelligente, prend des décisions pour les dépassements, et respecte le code de la route à la lettre. Je dois bien vous avouer que, passant la majeur partie de mon temps sur Farming Simulator, je ne peux être que surpris et aux anges face à un tel degré de réalisme de l’IA. Les PNJ sont par contre (trop) simple, que ce soit esthétiquement, ou dans leur comportement.

Berlin à l’échelle 1:1

Loin des Fernbus et autres Euro Truck Simulator, The Bus ne vous permet de rouler que dans une ville, à l’instar de Bus Simulator. Les développeurs ont choisi la capitale allemande : Berlin. Toute la ville n’est pas modélisée, mais le travail déjà effectué est saisissant de réalisme. Les berlinois risquent d’être surpris. Pour le moment au stade d’early access, le jeu devrait arriver à son stade final en 3 phases :

  • La phase 1 correspond à la mise en DL sur Steam, le 25 mars 2021, de la version testée ici. Elle ne propose qu’une expérience simple, en solo, avec 2 bus (12m et 18m articulé), et la possibilité de prendre des passagers.
  • La phase 2 apportera un mode multijoueur, des outils de modification de bus pour l’éditeur de jeu Unreal Engine 4, des nouvelles lignes de bus avec des itinéraires différents, deux nouvelles variantes de bus, une IA pour les bus pilotés par l’ordinateur, et la prise en charge des contrôleurs XBox et PS4.
  • Enfin la phase 3 enfoncera le clou en ajoutant un mode économie complet où le joueur devra gérer sa flotte, son personnel, les réparations. Une nouvelle ligne de bus sera également de la partie.

Bref des points clés qui risquent de faire du tort au titre édité par Astragon. Mais que ce soit pour Bus Simulator 21, ou les updates phase 2 et phase 3, aucune date n’est annoncée. The Bus est disponible dès le 25 mars en early access pour tous sur Steam uniquement, pour environ 25 euros.

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Passe la plupart de mon temps dans un monde virtuel. Prend un bain de boue sur SnowRunner entre midi et 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Nous n'abusons pas des publicités. Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour nous soutenir.