Autres simulations

Preview de Winter Resort Simulator : dans la peau d’un chef de station de ski… rien que ça

Après Playway et sa simulation de Jésus, voici Aérosoft et une simulation de responsable de station de ski. Le jeu veut reprendre le flambeau de Ski Region Simulator. Inutile de vous dire qu’on est sur un marché de niche… Des amateurs ?

[EDIT du 12 décembre : le patch de lancement est disponible, et tous les soucis de jeunesse se sont envolés. Une bonne nouvelle pour les joueurs ! Enjoy !]

Il y a quelques jours, j’apprenais la sortie imminente d’un jeu un peu particulier. Habituée à la grande famille de la simulation, la firme d’édition allemande s’écarte un peu des traditionnels jeux de bus ou d’aviation, en nous proposant un titre vraiment insolite : Winter Resort Simulator. Voici une première impression en attendant la version définitive ce 12 décembre.

Point de jeu de ski derrière ce nom. Développé par HR Innoways, pour qui c’est le premier jeu, il vise une niche bien précise, puisqu’il vous place dans la peau d’un gestionnaire de station de ski. Dans WRS, le joueur doit suivre, pas à pas, toutes les actions pour mettre en route les cabines des téléphériques de la station. Inspection visuelle, tension des câbles, mise en route, vitesse, tout y passe, et même sans doute un peu trop. La simulation est poussée jusqu’au maximum et le joueur peut/doit actionner tous les interrupteurs. Sans un bon tutoriel, le jeu serait injouable, mais heureusement, nous sommes toujours guider dans nos actions.

Hors du téléphérique, le joueur devra aussi gérer les accès et les pistes à l’aide de sa moto-neige et d’une dameuse. Il faut aussi veiller à ce que les skieurs aient toujours quelques centimètres de poudreuse pour pouvoir pratiquer. Le canon à neige sera votre arme ultime pour parvenir à vos fins.

Le jeu pèche par ses problèmes techniques

Attention, je reviendrai sur cette partie car l’éditeur me dit qu’il y aura une mise à jour ce 12 décembre pour améliorer les performances. En effet, il m’a été impossible de dépasser les 30 fps malgré des changements dans les paramètres graphiques, et cela malgré une configuration assez puissante. Winter Resort Simulator est propulsé par Unity. On sait que le moteur est capable du meilleur comme du pire en fonction des développeurs (Pure Farming 18 tourne sur Unity par exemple). Ici les développeurs ont visiblement cherché à obtenir des effets d’éclairage complexes. On peut le voir sur les personnages, leur peau n’a pas vraiment d’ombre. En parlant des skieurs… comment dire… on est dans le minimum syndical. Les bras ne sont pas animés, la démarche est militaire. Les chalets ont des airs de “Bienvenue à Zombiland”. Mais ce n’est pas le cœur du jeu, bien heureusement.

Comme tous les jeux de simulations, les détails sont là où ils doivent être. Ici, c’est sur les cabines et les systèmes de câbles qu’on est servi. Mais la modélisation générale laisse à désirer.  Coté ambiance sonore, vos oreilles ne seront pas plus gâtés que vos yeux. Les bruitages sont fades, voire inexistants. Les effets sont on/off. Il y a du bruit ou il n’y en a pas. A l’approche d’un chalet, un brouhaha incessant et désagréable prend le dessus sur les autres sons ambiants.

En conclusion, rapide certes après 2h de jeu, cette simulation est vraiment à réserver à une niche, passionnée par les sports d’hiver, et qui cherche à passer dans l’envers du décor dans la gestion d’une station de ski. Winter Resort Simulator n’est pas difficile, mais laisse de côté l’aspect ludique que l’on peut trouver dans d’autres simulations comme Ski Region Simulator, sorti en 2012.

L’avis de Guillaume, conducteur de dameuse et joueur de Ski Region Simulator

“Il y a encore des améliorations possible notamment pour les remontées mécaniques. On nous dit par exemple qu’elles sont hors-service alors qu’en fait elles fonctionnent et transportent des clients. La manœuvrabilité de la dameuse pourrait être amélioré notamment sur le contrôle de la lame.
Les remontées mécaniques sont relativement simples d’utilisation et facile à cycler et à décycler. Le jeu ne bug pas sur ma config et tourne avec les détails en Ultra (avec une 1060 et un core i7). Il y a plusieurs modes de jeu (carrière, tuto, bac à sable,…). Je suis content de trouver la gestion du déclenchement d’avalanches car cela fait partie des tâches à effectuer en station. La météo est assez basique. Enfin le mode multijoueur, manquant est sans doute le gros point noir du jeu.”

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et pleure sur le défunt Pure Farming. Je fais également un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

5 commentaires

  1. Bonjour j’ai télécharger steam sur l’ordinateur sa ne marche pas donc je l’es acheter en CD est sa ne marche toujour pas vous savez peux être pourquoi j’ai un ordi asus est j’ai essayer sur un Sony

      1. Bonjour,

        Je viens d’acquérir le jeu en question.
        Comment s’assurer que le patch soit installé correctement (automatiquement?)

        D’avance merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité