Lumberjack Simulator

Lumberjack Simulator : l’indie game qui s’attaque à MudRunner

Voici un petit jeu qui a fait un long chemin. Arrivé en version alpha il y a quelques mois, Exponential Game, le développeur, aura réussi le pari de sortir son jeu avant la fin de l’année, puisque la version définitive devrait arriver ce 13 décembre. Sans prétention, il vient toutefois marcher sur les traces de MudRunner… même si on en reste (très) loin. A découvrir.

C’est un petit jeu indépendant qui n’a pas fait beaucoup de bruit durant son développement. Lumberjack Simulator nous a été fourni en alpha il y a plusieurs mois maintenant. A l’époque, au premier lancement, un des développeurs nous avait guidé car il n’y avait ni menu ni paramétrage, une vraie galère. Il était impossible de jouer au gamepad et aucun scénario de jeu n’était proposé. Bref, nous avions mis ce jeu de côté, très proche des oubliettes.

Il y a quelques jours, un message Facebook nous avertissait qu’une série de mises à jour avait eu lieu et on nous incitait très fortement à relancer le jeu. Je dois bien avouer que, face à la première expérience, j’ai pris mon temps. Ce midi, je me suis décidé à enfin vous proposer une vidéo sur ce jeu indépendant, au moins pour remercier Exponential Game de nous avoir impliqué dans le développement.

La surprise a été de taille. Le jeu démarre sur un menu, avec la possibilité de réaliser quelques tutos pour prendre les commandes des quelques véhicules présents. Nous n’avions pas eu ce luxe dans les versions alpha. Enfin nous allions découvrir Lumberjack Simulator. Le principe est simple. Malheureusement trop simple. Vous êtes en forêt, et il vous faudra user de vos outils pour couper du bois et le ramener à la scierie. Avant de vous lancer, il faut penser à faire le plein des véhicules. Ce scénario, pompé directement de MudRunner, est sans difficulté et seul l’environnement et la physique très aléatoire vous mettront les bâtons dans les roues.

Côté graphisme, le jeu a fait un bon en avant, mais reste très loin des standards actuels. Les textures sont fades et répétitives, la brillance est utilisée parfois à tord et les véhicules manquent cruellement de détails. Nous n’avons pas encore le tarif du jeu, mais on ne peut qu’espérer que les développeurs fassent le choix d’un tarif d’appel, sous la barre des 10 euros. Nous reviendrons, en vidéo, sur Lumberjack Simulator après sa sortie en version finale ce 13 décembre.

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et pleure sur le défunt Pure Farming. Je fais également un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Nous n'abusons pas des publicités. Merci de désactiver votre bloqueur de pub pour nous soutenir.