Cattle and Crops

Cattle and Crops 0.6 : le réalisme poussé à l’extrême

Décidément, la semaine est riche en émotions… et en réalisme. Côté Farming Simulator, on vient d’être servi avec l’arrivée du mod Saisons nouvelle cuvée, et du côté de Cattle and Crops, c’est l’update 0.6 qui arrive pile à l’heure.

C’est une mise à jour que l’on a déjà évoqué sur Simulagri.fr. Elle apporte un nouveau système de fertilisation basé sur les nutriments NPK, mais également une gestion complète de la méthanisation et de la fermentation de l’ensilage.

La méthanisation a de l’énergie à revendre

Avec la nouvelle unité de production de biogaz révisée (BGP), le joueur a la possibilité de déverser le maïs ensilé dans les nouveaux silos, de le tasser et enfin de le recouvrir pour activer le processus de fermentation. Après 60 jours, ce processus est terminé et vous pouvez utiliser un chargeur frontal et un godet pour transférer l’ensilage dans la trémie du BGP. Le méthaniseur commence alors à traiter lui-même l’ensilage et produit, après 20 jours, le premier méthane converti en électricité, puis crédité sur votre compte une fois par mois. Par conséquent, pour garantir un revenu supplémentaire continu, vous devez vous assurer que le bunker est rempli régulièrement. Dans les mises à jour à venir, la méthanisation sera encore plus complexe nous promet MasterBrain Bytes !

Les nouveaux silos dynamiques que l’on trouve maintenant dans l’Albergtal sont fondamentalement différents des anciens. Si vous conduisez les remorques dans le silo et que vous les déchargez, le silo se remplit à la position où vous déchargez. Vous devez donc prendre soin de décharger le silo de manière droite et uniforme afin d’éviter que des tas trop pentus ne s’empilent. Pour le moment, elles ne peuvent pas encore être mises à plat, cette fonction sera ajoutée dans l’une des prochaines mises à jour. Le BGP utilise des silos de 12 × 50 mètres, tandis que la ferme et le port utilisent 12 × 25 mètres. Les silos de la ferme peuvent aussi être compactés et bâchés pour commencer la fermentation.

De nouveaux panneaux 3D interactifs vous permettent de faire fonctionner le BGP et les silos. Ceux-ci ont été installés aux emplacements appropriés, que vous pouvez facilement utiliser avec le pointeur de la souris.

La fertilisation influe la croissance des plantes

La fertilisation est un élément essentiel lors de la plantation de cultures et cette mise à jour la met enfin en œuvre de manière très détaillée. Vous devrez vous assurer que les plantes reçoivent suffisamment de nutriments. Avec le nouveau menu de champ, vous pouvez voir en un coup d’œil si les valeurs NPK se situent dans la plage verte. Les niveaux de croissance seront divisés en niveaux de 100 BBCH. Actuellement, seules les valeurs NPK sont incluses dans le processus de croissance. L’engrais solide approprié est proposé à la vente dans la coopérative de la ville, du lisier de bovin est disponible au port et à la ferme, des résidus de fermentation (annoncés comme très efficaces) à la station de méthanisation et enfin des boues à la station d’épuration.

De nombreuses valeurs telles que les concentrations de NPK, mais aussi les prix, ont été ajustées aux valeurs réelles qui sont basées sur les directives actuelles relatives aux engrais.

Un exemple concret

Par exemple: les concentrations de NPK dans le lisier sont maintenant des valeurs réelles. 50 vaches à l’engraissement consomment environ 450 tonnes d’ensilage de maïs (9 hectares × 50 tonnes de matière fraîche par hectare) en un an et produisent 360 tonnes de lisier. Près de 360 ​​tonnes de lisier sont également nécessaires pour fertiliser 9 hectares de maïs si 4,1 litres de lisier par mètre carré sont dépensés. Il en résulte des éléments nutritifs NPK : N = 196 kg / ha, P = 90 kg / ha, K = 221 kg / ha, équivalent à la consommation de maïs.

Supposons qu’avec le tonneau à lisier Stapel, vous pouvez épandre 18 tonnes ; cela se traduit par 2,2 voyages par hectare. L’agriculture est un travail difficile; on le sait bien : 9 hectares nécessitent environ 37 voyages. Avec cette taille de chantier, cela vaut la peine d’apprendre à utiliser les ouvriers.

Mais pour s’assurer que tout cela ne dégénère pas en une leçon de mathématiques bien complexe, les développeurs ont mis en place un calculateur de stratégie pour les engrais, que vous pouvez trouver à la coopérative ainsi qu’au commerçant de lisier du port. L’outil vous aide à calculer quels types et quelles quantités d’engrais apporteraient combien de nutriments au champ et combien cela vous coûterait.

Pour ce faire, ouvrez le champ souhaité dans le menu du champ, sélectionnez la culture de référence et vérifiez les quantités de NPK cibles (en kg par hectare ou en livres par acre). Vous pouvez maintenant combiner différents types et quantités d’engrais dans la calculatrice afin que ces valeurs cibles soient atteintes le plus près possible. Multipliez les quantités d’engrais calculées par la taille du champ et vous obtiendrez les quantités totales dont vous avez besoin.

Le nouveau système de fertilisation peut être accablant à première vue, aussi une série de conseil devrait bientôt être disponible dans le jeu. Les joueurs en quête d’un réalisme poussé à l’extrême vont être aux anges.

Le matériel, adapté pour l’occasion

Les machines ont de nombreuses modifications. Un système d’engrais distinct a été ajouté au semoir Hammer CornKing. La tonne à lisier Stapel VT18000 a maintenant un débit réglable. En plus de cela, un épandeur d’engrais granulaire Rauch Axis 30.1 W, qui offre une largeur de travail de 12 à 42 m, fait son apparition. Toutes les machines à engrais ont reçu une option «réservoir vide» qui permet aux joueurs de les remplir avec un type d’engrais différent.

La coopérative se met à la page

Les commerçants ont été améliorés. L’équipe de développement a installé un nouveau marchand de lisier dans le port où le joueur pourra vendre son surplus de lisier ou en acheter si nécessaire. De plus, la coopérative agricole offre maintenant une multitude d’engrais granulaires à utiliser avec le nouvel épandeur Rauch Axis.

Pas encore de neige pour la météo

Le nouveau système météorologique est maintenant basé sur des données horaires précises. En prévision de la croissance future des plantes, le système météo reçoit des données réelles mesurées sur l’année ! Dans les prochaines update, les conditions climatiques affecteront également la croissance des plantes.

Un peu d’ergonomie ne fait pas de mal

Le menu du champ a été considérablement revu : si vous sélectionnez maintenant un champ dans le menu, vous obtiendrez diverses informations sur l’état du champ ou des cultures. Le statut sur la carte est également affiché en couleur à la manière de Farming Simulator.

Les ouvriers, déjà talentueux, ont reçu de nombreux changements et corrections de bugs. Une stratégie complète pour les moissonneuses-batteuses avec une gestion des déchargements a été apportée. “L’intelligence artificielle n’a pas encore atteint son état final et nous y travaillons encore” annonce les développeurs.

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et pleure sur le défunt Pure Farming. Je fais également un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité