MapsMudRunner

Avis sur le DLC Old-Timers de MudRunner : une carte au top, les véhicules sans intérêt

Voilà un DLC que l’on n’a pas vu venir. Entre son annonce et la date de sortie, seulement quelques jours se sont écoulés. Au programme de ce nouveau DLC gratuit, 2 nouveaux véhicules et une nouvelle carte. Et le gameplay, change-t-il ?

(update du 9 mai : l’article a été modifié car il portait à confusion. La map “le désert” ne fait pas partie du DLC, il s’agit d’un mod certifié. J’ai décidé de vous le présenter ici car, à l’instar de la map “Les Rocheuses”, le gameplay est différent, à savoir qu’il vous faudra livrer autre chose que du bois…)

Les véhicules, en a-t-on vraiment besoin ?

MudRunner est un jeu qui croule sous les mods autant que Farming Simulator. L’ajout de 2 nouveaux véhicules n’était clairement pas la priorité. Au menu, une Chevrolet Napco 3100 et un GMC DW950. La Chevy est une vieille 4 roues motrices assez agile et puissante pour se frayer un chemin dans les maps les plus techniques. Elle trouvera facilement sa place au côté des traditionnelles Jeep du jeu. Pour le poids lourd en revanche, on cherche encore. Il arrive avec une maps relativement complexe, hors ce véhicule n’est pas tout-terrain. Au final, on le retrouve d’emblée dans la carte “Les Rocheuses” mais on ne s’en sert pas tant il est inexploitable dès que le terrain se complique. Dans une map certifiée, comme “Le désert”, vous ne ferez pas 400m avec sans vous enliser.

Globalement, la Chevrolet s’en tire bien.

La map casse la routine

Ras le bol de livrer des rondins ? Vous serez ravis d’apprendre que les développeurs introduisent quelques changements minimes à ce niveau là. Sur “Les Rocheuses”, on se retrouve dans un décor verdâtre digne du DLC American Wilds. Un peu de couleurs dans un relief montagneux où il vous faudra quand même livrer du bois, mais pas n’importe comment. Pas de point de collecte ou de kiosque à rondins, mais des petites remorques préchargées avec quelques bûches. Elles se tractent avec des voitures. La Chevrolet prend donc du service, alors que le GMC reste sur le banc de touche. Cela change un peu le gameplay et la stratégie. Allez chercher une remorque est simple, la ramener devient compliqué. Dans cette map, aucun garage ne vous viendra en aide. Tout comme pour le bois, une multitude de remorques de réparation est à découvrir pour venir à bout du niveau. Globalement, la difficulté des “Rocheuses” est bien dosée quoiqu’un peu facile.

Dans “Les Rocheuses”, les petites remorques sont préchargées. Il ne reste plus qu’à les livrer.

Vous reprendrez bien un peu de désert ?

Passons au dessert, heuuu au “désert”. Avez-vous testé ce mod “certifié” sur PC ? En principe le désert est constitué de sable. Sauf dans MudRunner. Si les 90% de la carte sont recouverts de dunes, les 10% restants ne sont rien d’autre qu’un mélange sable+eau+terre. Et cette mixture viendra à bout des engins les plus fous ! Même mon Tatra Euro 6 préféré est resté régulièrement enlisé… alors les autres, n’en parlons pas. La Napco 3100, pourtant légère, n’aura pas le droit à la moindre sortie de piste. Quant au GMC DW950, encore une fois, il est totalement largué.

A environnement exceptionnel, véhicule exceptionnel.

Pourquoi vous parler de cette map ? Car une fois encore, on sort du gameplay habituel où il faut livrer des rondins. Sur cette carte, plusieurs garages verrouillés, et aucun point de garage à traîner. Pour les débloquer, il n’y a d’autre choix que de partir du garage initial avec des remorques de réparation sur le dos. Mais le déblocage des garages n’est pas notre priorité, il nous faut livrer les scieries. Là encore pas de bois. Cette fois c’est du carburant qu’il faudra livrer pour assurer le bon fonctionnement des usines. Aussi 6 remorques sont placées sur dans les coins du désert. Pour les récupérer et espérer les livrer, sortez l’artillerie lourde, et laissez de côté les engins fournis avec le DLC Old-Timers. Ici on optera pour des poids lourds à 6 roues motrices minimum. Attention car il n’y a aucune station service pour ravitailler. Seul moyen de le faire, dépanner vos véhicules et les renvoyer à la case départ. Bref cette map au décor jaunâtre a de quoi surprendre et n’est pas des plus simples.

Pour les 2 cartes présentées dans cet article, en y allant vraiment doucement et sans grosses erreurs, on peut vite arriver à 2h de jeu pour ravitailler les scieries. Pas mal pour du contenu gratuit !

En images

Un DLC surprise

Note globale

On attendait plutôt MudRunner 2 en ce 2e trimestre 2019, c'est finalement un DLC loin d'être décevant qui voit le jour. Sans révolutionner le genre, il reste dans la lignée d'American Wilds et propose quelques heures de jeu supplémentaires et toujours bienvenues.

User Rating: 3.83 ( 2 votes)
Mots clés

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et Pure Farming, et fais un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Articles connexes

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer

Adblock détecté !

Le pub finance ce site. Désactivez votre bloqueur de pub et rechargez la page. Tout devrait bien se passer ;)