Farming Simulator

Test Farming Simulator 19 : La culture de l’avoine, et surtout du coton

Farming Simulator 17 voyait arriver – avec son dernier DLC, le Platinum – une nouvelle culture : la canne à sucre. Farming Simulator 19 la conserve et ajoute l’avoine et le coton… Quoi ? Du coton en Allemagne ?

Blé, orge, colza, tournesols, soja, maïs, pomme de terre, betterave, radis, canne à sucre, peuplier, et maintenant avoine et coton ! Pas moins de 13 cultures, sans compter l’herbe, sont disponibles dans cette version. Les végétaux de cette liste bien garnie peuvent en effet être cultivés outre atlantique sans trop de problème surtout si on se rapproche de l’équateur. Mais qu’en est-il pour l’Allemagne ? Est-ce réellement judicieux de proposer la canne à sucre ou pire, le coton, sur la carte allemande ? Sachant que cette culture craint le gel.

Les développeurs d’une des simulations concurrentes, Pure Farming pour la citer, avait pris soin de séparer les cultures des environnements. Le choix se justifiait par la possibilité par le joueur de jongler, par avion, entre les différentes maps. Dans Farming Simulator, point question de voyager, et les maps intègrent toutes les cultures. Un non sens ? Libre à chacun d’avoir son opinion.

Nouvelles cultures, nouveaux matériels

Dans le jeu, l’itinéraire cultural de l’avoine est identique aux autres céréales. On prépare son sol, on sème, on récolte à la moissonneuse batteuse. Ensuite, libre à vous de stocker pour nourrir vos chevaux – nouvel animal du jeu – ou de vendre sur le marché. Pour le coton, c’est du même ordre, à deux détails près : la récolte se fait avec une machine spécifique et le coton ne sert qu’à la vente. D’ailleurs il rémunère assez bien, ce qui rend sa culture très intéressante. L’investissement est par contre plus conséquent. Il vous faut la récolteuse mais aussi une remorque pour le ramassage au sol de la botte de coton.

Les mauvaises herbes vous font perdre temps et argent

Les adventices font leur apparition pour notre plus grand malheur ! Option désactivable, le jeu propose de pourrir votre existence d’agriculteur virtuel avec l’apparition de mauvaises herbes dans vos parcelles. Il n’y a qu’un type, et pour s’en débarrasser il y a 2 solutions :

  • Un désherbage mécanique à la sarcleuse, si le stade est peu avancé
  • Un désherbage chimique si la culture est trop avancée.

Si vous récoltez une parcelle envahie, vous perdez 20% de votre récolte, et donc 20% d’argent en moins. L’idée est plutôt sympathique mais il y a, pour le moment car cela pourrait être corrigé via un patch, un problème dans la rapidité de pousse. En effet, une terre fraîchement labourée verra apparaître les premières traces de mauvaises herbes au bout de quelques heures (dans le jeu). Et vous n’aurez pas le temps de réaliser un désherbage mécanique que les adventices seront déjà passés au stade imposant le désherbage chimique. Pire, une fois le “roundup” pulvérisé, il ne faudra (encore) que quelques heures pour voir de nouvelles pouces pointer le bout du nez.  Il y a fort à parier que Giants Software ajuste la vitesse de croissance dans les futures mises à jour. Espérons-le.

Chaux devant !

Vous pensiez avoir suffisamment de travail comme ça ? Giants Software a décidé de rajouter une étape, elle aussi optionnelle, dont vous devrez vous affranchir toutes les 3 récoltes : le chaulage. Épandre de la chaux vous apportera un gain de 15% par récolte. La chaux, tout comme l’herbicide, s’achète par container en boutique. Ecologie oblige, pour l’herbicide, vous pouvez vider votre pulvérisateur pour basculer sur un épdange d’engrais liquide. Chaque vidange créera un container que vous pourrez réutiliser plus tard. Bien joué !

Rien de nouveau sous le soleil

Pour les autres cultures, il n’y a pas eu d’ajouts particulier, seuls les outils ont changé et/ou évolué. Désormais, il faudra éviter de rouler sur une parcelle au risque d’écraser vos précieuses pousses. Cette option de destruction des cultures, qui existait sous forme de mod sur Farming Simulator 17, peut être désactivée dans les options. Si vous êtes familier avec le jeu, cultiver un champ ne vous posera pas de souci outre mesure. Si vous êtes débutant, une série de fiches est à disposition pour vous guider ou vous rappeler les différentes étapes afin de mener à bien vos récoltes. De même, les missions et tuto de démarrage vous familiariseront avec les différents outils. Sachez que le jeu est très fidèle à la réalité et qu’il vous faudra travailler et investir pour obtenir de bons rendements.

La suite de notre dossier FS 19

Mots clés

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et pleure sur le défunt Pure Farming. Je fais également un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Articles connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité