Cattle and Crops

Nourrir le troupeau dans Cattle and Crops, l’élevage se dévoile

Ce vendredi 13 n’était pas un mauvais jour, bien au contraire. On a pu voir débarquer la mise à jour 0.0.9.5 qui introduit une nouveauté majeure : l’élevage des bovins. En l’occurrence des taureaux (si si ça se voit croyez moi).  Comme à son habitude, l’éditeur nous fait découvrir la fonctionnalité au travers d’une mission.

Vous pouvez maintenant acheter, vendre, transporter et nourrir vos taureaux. La mélangeuse Strautmann Verti-Mix 1801 Double est pour l’occasion mise à disposition, ainsi qu’un godet Typ S de Bressel et Lade qui s’adapte au chargeur frontal Claas FL-100.

cattle-and-crops-dairy-5

Taureaux et bétaillière

On commence la mission par l’achat de quelques taureaux. Un menu dédié permet d’afficher une liste des taureaux disponibles à l’achat. Chaque animal dispose de caractéristiques qui lui sont propres : Nom, âge, poids, sexe, état de santé, et prix.

cattle-and-crops-dairy-

Si il est possible de se faire livrer le troupeau directement dans le bâtiment, la mission vous propose d’aller chercher vos bêtes chez le commerçant. Une bétaillère un Joskin Betimax RDS 9000 est mise à dispo. Après quelques manipulations pas très ergonomiques de chargement et déchargement, vous voilà avec quelques bêtes à nourrir. Direction le silo précédemment tassé où vous attendent tracteur avec godet et mélangeuse.

Et c’est là que je me suis dit que, autant sur PC le jeu permettait d’étaler les commandes sur un bon nombre de touches, autant sur consoles ça va vite devenir compliquer. J’ai eu un peu de mal à gérer le godet autrement que par la petite interface latérale qui pilote l’ensemble du matériel.

Le chargement de la mélangeuse n’est pas plus compliqué que sur Farming Simulator. Une fois pleine, il suffit de se rendre à l’étable pour la décharger… logique. La démo se termine en faisant accélérer le temps, faisant place à un magnifique jeu de lumière.

Dans le changelog

Le changelog fait aussi état de quelques optimisations du moteur graphique (ça rame un peu moins), mais aussi de la possibilité d’employer un ouvrier pour piloter l’ensileuse, vous donnant la possibilité d’être à l’arrière avec la remorque. Concernant les animaux, il est préciser que rien n’est figé et que les animations des taureaux n’en sont qu’à leurs débuts.

 

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et pleure sur le défunt Pure Farming. Je fais également un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Articles connexes

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté !

Le pub finance ce site. Désactivez votre bloqueur de pub et rechargez la page. Tout devrait bien se passer ;)