Farming Simulator

Test du Saitek Precision Control Pack : L’ultime accessoire des fans de Farming Simulator

Courant octobre 2015, Saitek/MadCatz sortait un pack comprenant un volant, un pédalier et un boitier de contrôle dédié à Farming Simulator 2015. Apparu sous la barre des 200 euros et victime du succès de l’accessoire auprès des fans, la rupture de stock ne s’est pas faite attendre bien longtemps et il nous aura fallu attendre qu’un exemplaire réservé à la presse (Merci Mathilde !) passe entre nos mains aguerries pour que l’on puisse enfin (re)découvrir le jeu favori des agris.

Le point sur le pack

Le pack se compose de 3 éléments distincts :

  • le panneau de contrôle latérale, comprenant 24 boutons regroupés sous différents codes couleurs, un stick directionnel (lui-même comprenant 2 boutons), et d’une roulette “bouton” permettant de gérer, dans le jeu, le régulateur de vitesse.
  • un volant tournant à 900° (450° de chaque côté, soit 1 tour 1/4) très facile à tourner, sans retour de force ni vibration, surmonté d’un pommeau. Un gros bouton central fait office de klaxon. 10 boutons (2 à l’arrière et 8 sur l’avant) et 2 sticks boutons identiques à ceux présents sur un pad d’Xbox 360 sont également présents.
  • un bloc pédalier composé de 2 pédales (accélérateur et frein/marche arrière) équipé d’un système anti-dérapant lui permettant de rester bien à sa place au sol.

L’ensemble des plastiques est de bonne facture. Seul un jeu dans l’axe du volant fera de l’ombre au tableau. Les systèmes de fixation par serrage (avec patin caoutchouc anti-dérapant) sont très efficaces et n’ont jamais fait défaut lors du test, et pourtant, on est un peu violent quand on commence à “piloter” le tracteur.
Le ressort de rappel qui recentre le volant quand on le lâche est assez souple, mais attention au coup de pommeau dans les avant-bras quand vous lâchez prise.

La plateforme de test

L’exemplaire reçu n’avait ni manuel ni CD d’installation. Nous l’avons branché en USB (Attention, il faut 2 ports disponibles !) sur un PC équipé de Windows 10. L’équipement a été reconnu et aucun pilote n’a été réclamé par l’OS. Malheureusement, nous n’avons plus de PC Windows 7 à la rédac’ pour contrôler ce qu’il en est sur des machines moins récentes.
Personnellement, on aurait aimé un logiciel pour gérer la sensibilité du volant car, on le verra, tout n’est pas rose de ce côté là.

Sur Farming Simulator

Les 3 élements bien placés, il est temps de lancer Farming Simulator. Le pack qui nous a été livré contient la version GOLD de Farming 2015 sortie le 29 octobre dernier. Vous pouvez lire l’excellent test de jeuxvideo.com qui reflète bien notre vision du jeu. Sachez que la version Gold apporte une nouvelle map “inspirée des paysages est-européens” ainsi que 20 véhicules et équipements.

Ce Precision Control Pack confirme nos premières impressions (en vidéo) lors du premier déballage de la bête. Petits joueurs de Farming, on commençait un peu à se lasser du gameplay et des missions répétitives qui étaient proposées, mais ça, c’était avant… Avec le pack Saitek, on ne joue plus : On “simule”. On redécouvre le jeu. On cherche à avoir tout le matériel disponible dans le jeu, à tout tester. Utiliser un télescopique et attraper les rounds de foin à la fourche devient un vrai régal, on s’y croirait… à la différence que vous êtes au chaud devant votre écran en cette pleine saison hivernale.

Les boutons sont pré-configurés, et plutôt bien. Le petit stick permet de piloter la fourche, un bouton pour les feux de détresse, les clignos, les phares, le déchargement de la distributrice, etc.
Rouler droit demande un petit temps d’adaptation car la rotation du volant paraît exponentielle : on tourne un peu… un peu… et tout d’un coup “hop” voilà que le tracteur part à 90° ! Il faut donc apprendre à doser du pommeau. Et c’est là qu’on aurait aimer la possibilité d’un réglage via un logiciel dédié au volant (et indépendant du jeu), car cette sensibilité excessive se retrouve aussi dans les simulations de courses automobiles.

La physique de Farming Simulator 2015 (déjà largement critiquée) en prends encore un coup, et le comportement d’un Valtra n’a plus rien de réaliste dès que l’on commence à faire du hors-piste (l’envie de faire du Moiss’batt’ Cross démange forcément avec un tel équipement dans les mains).

Sur les autres jeux

Ça tombait bien car on avait un Need For Speed Most Wanted 2012 installé sur le pc pour les pauses du midi. En voyant le stick du boitier de contrôle, on imagine facilement qu’il ferait un beau frein à main. Une rapide configuration plus tard, nous  voilà à essayer de drifter au volant d’une Carrera 4 flambant neuve (pour le moment). Autant vous le dire tout de suite, si vous achetez le pack en pensant glisser à coup de frein à main et à l’aide du pommeau : passez votre chemin. Toujours à cause de cette sensibilité du volant non paramétrable, la conduite d’un bolide n’est pas possible sans un entrainement musclé. Conduire en ville à 150 km/h (quelle idée aussi…), en faisant 900° de rotation pour passer de gauche à droite, est plus que risqué pour votre poignet (toujours ce retour rapide du pommeau).

Pour les simulations automobiles (ici Need For Speed), on repassera.
Pour les simulations automobiles (ici Need For Speed), on repassera.

Pour conclure, le Saitek Precision Control Pack nous laisse un avis mitigé. Pour un joueur régulier de Farming, oui, il vous faut ce pack. Il apporte véritablement une autre dimension au titre, et revenir à l’ensemble clavier/souris fait grincer des dents. Si vous êtes un joueur occasionnel, alors jetez un œil du côté du prix. En effet, la loi de l’offre et de la demande est passée par là, et à l’heure où nous écrivons ces lignes, le matériel n’est plus disponible chez Madcatz et certains n’hésitent pas à le revendre 699 euros sur Amazon (jeu inclus). Compte tenu de la qualité de fabrication et de l’usage final du pack, le prix de lancement paraissait correct, après, à vous de voir… certains plaisirs n’ont pas de prix…

(Merci à l’équipe de Minuit Douze pour le prêt du matériel)

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et Pure Farming, et fais un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Articles connexes

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté !

Le pub finance ce site. Désactivez votre bloqueur de pub et rechargez la page. Tout devrait bien se passer ;)