Cattle and Crops

Cattle and Crops : Farming Simulator 2017 tient un concurrent de taille

Joueurs de Farming Simulator, vous n’êtes sans doute pas passés à côté de l’annonce d’un nouveau jeu de simulation agricole, surtout si vous trainez sur Facebook où les vidéos de développement vont bon train. Le jeu en question, c’est Cattle and Crops, littéralement “Bétail et cultures”.

Farming Simulator se repose-t-il sur ses lauriers ?

Le cru 2017 de Farming est récent. Sorti fin octobre, il a apporté son lot de nouveautés et conforté sa place de leader sur un marché peu, voire pas du tout concurrentiel. A part une tentative désespéré de l’éditeur Visual Imagination Software, auteur de simulations à tout va (pompier, BTP, poids lourd, etc.), qui a pondu un “Professional Farmer 2017” plagié jusqu’à la pochette du DVD mais très loin du titre original, personne n’était venu marcher sur les plates bandes de Giants Software. Mais parfois, de l’ombre jaillit la lumière…

Un titre Allemand de plus : Deutsche Qualität ?

Cattle and Crops… Sous ce nom pas très sexy se cache un concurrent sérieux au titre de Giants. C’est le tout jeune studio Allemand “Masterbrain Bytes“, dans lequel on retrouve dans codeurs confirmés et des spécialistes en agriculture, qui se charge du développement depuis maintenant 4 ans.

Développé “dans l’ombre”, le titre recopie les points forts de Farming Simulator et se paye même le luxe de les améliorer (voir le tour d’horizon un peu plus bas). Depuis fin septembre, l’équipe passe la seconde et mets en place une campagne de financement participatif Kickstarter qui a permis d’apporter un soutien financier de 175 000 €.

A-t-il une chance de s’imposer ?

Farming Simulator est implanté dans le paysage des agriculteurs virtuels depuis presque 10 ans maintenant. Le titre se rafraichit tous les 2 ans et dispose d’un système de “mods” qui permet d’étendre les fonctionnalités du jeu à mesure du temps.

Bien qu’il jouisse d’un travail soigné, sur les forums spécialisés, c’est toujours le même son de cloche : on reproche à l’éditeur de ne pas corriger certains défauts et les apports d’une version à l’autre sont trop maigres pour attendre à chaque fois 2 ans. De plus, les graphismes et la physique sont bien souvent en deçà des espérances, et ça, chez Masterbrain Bytes, on l’a bien compris, puisque les premiers éléments de Cattle and Crops à être dévoilés sont justement des passages de tracteurs dans les champs où l’on pouvait voir la terre s’affaisser sous les roues du tracteur.

Cattle and Crops affiche de nombreuses qualités, malgré son statut Alpha : les vidéos visibles sur la chaine dédiée au jeu mettent l’eau à la bouche. Mais un choix de taille pourrait empêcher le jeu de se faire une place au sommet : le moteur du jeu.

Développer par Terathon Software, le moteur au doux nom de l’explosif “C4”, sorti en 2005, n’a cessé d’évoluer… jusqu’en 2015 où la firme a mis fin à sa carrière au détriment d’un nouveau moteur de jeu, le Tombstone (c’est très gai… après l’explosif, la pierre tombale…).

On peut déjà vous dire que ce moteur très complet n’est compatible que Windows, Linux, Mac… et PS4. Pas d’Xbox One à l’horizon, ce qui enlève un potentiel de 30 millions de joueurs à travers le monde. Quoiqu’il en soit, Farming Simulator 2019 devra placer la barre encore plus haut, du moins graphiquement.

Bon alors on le découvre ce jeu ?

Oui, on va le découvrir. En mars 2017 pour ceux qui ont contribué via la campagne de financement Kickstarter. Le titre vient d’être repoussé alors qu’il était annoncé pour novembre 2016. Vu l’ampleur du projet, on ne va pas râler. Et puis ça nous laisse le temps de jouer un peu à Farming Simulator en attendant.

Voici quelques caractéristiques annoncés par l’éditeur :

  • Des graphismes à couper le souffle : jeux d’ombre et de lumière, environnement animé et vivant avec les herbes, cultures et arbres secoués par le vent, modélisation des véhicules, rétro-éclairage en cabine des boutons et écrans, portes et fenêtres qui s’ouvrent, roues qui écrasent les cultures,… le tout sans mods.
  • Cultures : maïs, céréales…
  • Environnement : on nous promet des techniques de cultures “réalistes”. Doit-on comprendre qu’il y aura fertilisation, gestion des couverts végétaux, etc. ? En principe oui.
  • Élevage : bovins, cochons, gestion de chaque animal, vous pourrez mettre des petits noms à vos vaches. Et pour l’instant on a très peu d’infos…
  • Climat : gestion des saisons ! enfin un décor enneigé !!!
  • Ouvriers : une vrai interface de gestion d’employés, avec planning, gestion des taches à effectuer… intelligence artificielle apparemment bien avancée.
+ d'infos sur Cattle and Crops

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et pleure sur le défunt Pure Farming. Je fais également un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Articles connexes

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté !

Le pub finance ce site. Désactivez votre bloqueur de pub et rechargez la page. Tout devrait bien se passer ;)