Farming Simulator

Farming Simulator 17 : un ovni au Paris Games Week

Le Paris Games Week, salon du jeu vidéo qui s’est tenu du 27 au 31 octobre 2016, a accueilli dans son grand hall un jeu loin des “standards” actuels : “notre” Farming Simulator 2017.

Pendant 4 jours, les joueurs et autres “cosplayeurs” parisiens ont pu découvrir le titre de Giants Software sur le stand de Focus Home Interactive. Farming Simulator 17, puisque c’est bien de lui que l’on parle, avait tout à fait sa place : après tout, il est le 16e jeu vendu au monde en 2015 avec plus de 5M d’unités écoulées.

La guerre se vend mieux que la paisible ferme.
La guerre se vend mieux que la paisible ferme.

Incompréhension de certains jeunes joueurs ?

Malgré leur “interdiction” au moins de 16 voir 18 ans, le hall 2.2 du salon regorgeait en grande partie de jeux de tir à la première personne (FPS) basés sur des scénarios de guerre (ou de stratégie de guerre). Avec seulement quelques tronçonneuses au catalogue, Farming Simulator ne dispose pas d’armes de destructions massives digne de ce nom, même si l’engin de défrichement de chez Ponsse, le Scorpion King, se manipule comme le Warthog de Halo, la comparaison s’arrête là.

On essaie quand même, au cas où…

Sur le stand bien rempli, quelques (très) jeunes curieux essaieront tant bien que mal de découper les cochons à la tronçonneuse Stihl… en vain. En connaisseur, on leur expliquera la marche à suivre pour transformer le cochon Dédé en un jambon bien rosé… tout un métier.

Même constat quand on conduit le tracteur : écraser les piétons, à la GTA, n’est pas à l’ordre du jour. Et de leur expliquer une fois n’est pas coutume que les engins agricoles doivent eux aussi respecter le code de la route.

Piéton contre tracteur... rien ne passe et c'est très bien comme ça.
Piéton contre tracteur… rien ne passe et c’est très bien comme ça.

De là, on pourrait facilement contourner l’adage et dire “chacun son jeu et les vaches seront bien gardées”.

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et pleure sur le défunt Pure Farming. Je fais également un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Articles connexes

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté !

Le pub finance ce site. Désactivez votre bloqueur de pub et rechargez la page. Tout devrait bien se passer ;)