Farming Simulator

Preview Farming Simulator 2017 : que nous réserve la prochaine cuvée ?

Le 23 et 24 février dernier, Focus Home Interactive, éditeur de la série Farming Simulator, organisait pour les privilégiés que nous sommes, “What’s Next”, son événement dédié à la présentation des prochains jeux à venir sur PC et consoles. Parmi la dizaine de stands montés pour l’occasion, figurait notre jeu favori : Farming Simulator, en version 2017.

Encore au stade de développement

Pas question ici de prendre les commandes des derniers engins agricoles, le jeu, encore au stade de développement, était dévoilé par 2 représentants de chez Giants Software, Marc Schwegler, lead artist, et Martin Rabl, marketing manager. Quinze minutes seront bien suffisantes pour se faire une idée du futur carton de Focus Interactive… Quinze minutes à rester concentré pour ne pas se jeter sur la manette Xbox One de la main du développeur 🙂 Arrêtons de tourner autour du pot, et rentrons dans le vif du sujet : quoi de neuf pour cette nouvelle mouture ?

Une mise à niveau en beauté

Dans un décor “type de l’Europe de l’Est”, vous évoluerez dans un environnement à peu près similaire à Farming Simulator 2015, et ne serez pas déboussolé outre mesure. L’accent a été mis sur l’utilisation des capacités graphiques des consoles et PC (pas de version Mac annoncée) de dernières générations. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que, visuellement, le jeu est particulièrement réussi. Les modélisations des machines est à couper le souffle tant le niveau de détail est élevé et fidèle à la réalité. Normal quand on apprend que les constructeur fournissent eux mêmes les modèle 3D. En vue intérieur cabine, on s’y croirait !

Seul visuel à se mettre sous le dent pour le moment... patience !
Seul visuel à se mettre sous le dent pour le moment… patience !

L’environnement extérieur est soumis aux variations climatiques. Aussi le moteur du jeu a été revue au niveau des éclairages pour pousser le réalisme bien au delà de la précédente version. Il suffit de voir votre champ de tournesols pointer vers le soleil en temps réel pour s’en rendre compte.

En ce qui concerne les équipements, on nous annonce un renouvellement du parc machine avec les derniers matériels disponibles en concession. De toute façon, si vous connaissez bien la franchise, vous n’êtes pas sans savoir que le jeu est très évolutif et que de nombreux “mods” ajoutant du nouveau (ou ancien) matériel débarquent régulièrement sur le site officiel de l’éditeur. On notera toutefois l’arrivée de voiture type Pickup pour aller se promener ou faire du “ptit bois” à coup de tronçonneuse dans la forêt, une des nouveautés du jeu.

Le mode multijoueur est toujours à l’honneur, sans qu’on puisse en savoir trop. Il est visiblement toujours possible de jouer et de gérer son exploitation à plusieurs (on va encore voir une flopée de Gaec virtuels se former). Le mode Solo est quant à lui toujours dépourvu de campagne, laissant le joueur totalement libre de ses actions.

Martin Rabl, de Giants Software, s'essaie au volant dédié à Farming de MadCatz, sous l’œil avisé de Marc Schwegler.
Martin Rabl, de Giants Software, s’essaie au volant dédié à Farming de MadCatz, sous l’œil avisé de Marc Schwegler.

Quelques ombres au tableau

Lors de la présentation, et à part l’aspect visuel franchement amélioré, on se demandait qu’elles étaient les grandes nouveautés (Rappelons que le jeu n’est pas encore terminé). On serait tenter de dire que cette version 2017 aurait du être la version 2015. Le jeu en lui même est toujours réservé à un public d’initiés et de passionnés. L’ouverture au grand public pourrait être plus pertinente avec l’ajout d’un mode campagne, qui guiderait le joueur vers des “missions” d’élevage ou de culture.

Quant à la physique, on est encore loin d’arriver à un bon niveau de réalisme. “Tout est vraiment très lourd, c’est compliqué à gérer”, nous avouera le développeur. Bref, la date de sortie est fixée à fin 2016. Il reste à ce jour le jeu de simulation agricole le plus complet et le plus abouti. Farming Simulator 2017 promet encore de (très) longues soirées en ligne à faire les moissons !

Lire aussi notre test du volant Farming Simulator 2015/2017 : Le Saitek Precision Control Pack

16e jeu le plus vendu en 2015 !

La ferme virtuelle prend de l’ampleur. Qui aurait cru que Farming Simulator puisse détrôner des licences telles que Batman ou Metal Gear Solid sur un marché ultra concurrentiel ? C’est pourtant chose faite grâce à une communauté de joueurs (et d’agriculteurs) forte et fidèle au rendez-vous à mesure que les versions s’enchainent. La licence Farming a ainsi terminé l’année 2015 à la 16e place du top 20 des jeux les plus vendus (marché physique) derrière les éternels Fifa, GTA et autres Call Of Duty.

Bruno Giacobbé

Créateur de simulagri.fr (mais pas que). Joueur de Final Fantasy avant d'être joueur Farming Simulator. Je surveille de près Cattle And Crops et pleure sur le défunt Pure Farming. Je fais également un bain de boue dans Spintire MudRunner entre midi et 2.

Articles connexes

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté !

Le pub finance ce site. Désactivez votre bloqueur de pub et rechargez la page. Tout devrait bien se passer ;)